CHLOE RAMSEYER

Le sac qu’il nous faut !

Chloé Ramseyer, créatrice de sa marque éponyme a démarré dans la mode comme directrice commerciale pour plusieurs marques reconnues comme Hervé Léger, Jamin Puech ou Furla et directrice de collection pour Charles Jourdan en collab avec Patrick Cox.

Sa culture artistique, principalement transmise par son père (artiste peintre, costumier, mais aussi danseur et chorégraphe), la pousse à réfléchir sur un projet représentatif de sa personnalité. Après la naissance de ses deux enfants, Chloé a le goût d’entreprendre et l’envie de créer… Elle commencera à dessiner des sacs en cherchant des formes « Art Déco » qui ont façonné sa sensibilité depuis sa plus petite enfance. En Juillet 2015, sa marque voit le jour avec une proposition de 4 premiers sacs qui portent le prénom de personnes qui lui sont chères.

Pour Chloé, chaque détail compte. Tout l’attrait de ses modèles réside dans leur caractère « Années 30 « . Ponctuées de fermoirs cabochons et autres bijoux, ses créations sont un hommage aux années folles.

Sensible au moindre détail, elle porte un soin tout particulier aux choix des matières. C’est à l’est de l’Italie dans la région des Marches, que l’on trouve le cœur de son activité. Elle utilise des cuirs précieux comme le veau, le veau  velours, l’agneau et le cuir grainé et fait imprimer ses dessins exclusifs sur des cotons canevas. Elle emploie également la technique de l’embossage, une technique rare qui a pour objectif de créer des formes en relief sur le cuir. Ses fermoirs en plaque émaillée et les détails floraux qu’elle a imaginé  sont fabriqués et peints à la main par des artisans italiens. Chaque collection est fabriquée en série limitée par des artisans sélectionnés pour leur exigence de qualité.

Aujourd’hui Chloé a élargi sa collection à 7 références. Déclinées dans différentes qualités et dans des couleurs vitaminées. Flle nous les propose dans sa boutique ouverte depuis juin 2018 dans le 6éme arrondissement de Paris ou sur son e.shop.

Son talent de designer, son élégance innée et les bijoux identitaires de la marque donnent à ses collections une touche particulière, mixant fantaisie et individualité. Quand le chic français croise le luxe de l’artisanat italien, on trouve une marque d’un design et d’une qualité irréprochable qui s’associe parfaitement à nos modes de vie cosmopolite pour un prix trés raisonnable.

A porter de jour comme de nuit, les proportions de ces sacs sont aussi élégants que pratiques, ils attirent tous les regards et en font de véritables MUSTHAVES.

En résumé, on  les adore!

Lien Ici

V.DE.VINSTER.

Le boho-chic incarné….

Ancienne directrice de publicité pour un magazine de mode puis styliste photo, Virginie de Vinster citoyenne du monde comme elle aime se définir, a vécu très longtemps au Sénégal. Mariée à un Africain, elle a deux petites filles métisses et s’inspire de sa double culture franco-africaine pour ses collections. C’est d’ailleurs, à Dakar que cette créatrice lance en 2006 sa marque avec une capsule de tee-shirts inspirés de l’artisanat local en collaboration avec des brodeurs sénégalais.

Aujourd’hui, Virginie construit ses collections au cours de ses nombreux voyages. Elle arpente les marchés ou les magasins les plus reculés pour choisir des tissus et des fils, des perles et des breloques qu’elle utilise pour la réalisation de ses modèles.

Engagée dans une démarche de commerce équitable, c’est en Inde et en Thaïlande que ses artisans tissent essentiellement du voile de coton (souvent organique), teignent et brodent ses modèles ethniques dans des tonalités lumineuses et accrocheuses qui ont du répondant. Virginie dessine ses propres imprimés et broderies qui sont réalisés à la main par ses artisants du bout du monde. Pour ses pulls d’hiver, c’est au Pérou que la marque s’appuie sur le savoir-faire rare d’une communauté de femmes qui tricotent à la main ses pulls en alpaga. A tout cela, s’ajoutent des finitions minutieuses, aucun compromis n’est fait avec la qualité pour rendre hommage et valoriser le travail artisanal. 

 V de Vinster monte de plus en plus chaque année dans les hautes sphères de la mode. L’influence de l’artisanat local se reflète dans sa mode ethnique chic. Ses vêtements féminins aux coupes amples et décontractées apportent une touche de légèreté et sont faciles et agréables à porter. Cette styliste mixe avec élégance une allure exotique aux lignes pures à un style bohème et branché. V de Vinster est une marque atypique, inspirée, audacieusement en phase avec son temps.

 Cet été, le style bohème est toujours d’actualité et ne prend pas une ride!

 Lien Ici

LUDOVICA ANDRINA

Des bijoux artisanaux made in Italy

Depuis son enfance, Ludovica andrina, Piétmontaise d’origine, a toujours été fascinée par les mains de femme avec de belles bagues et cultive très tôt le sens des belles choses. Elle aime regarder en détail tout ce qui l’entoure  et développe sa passion pour la mode et les bijoux grâce à la lecture et à sa collection de magazines féminins qui lui ont permis d’apprendre et de rassembler idées et images. Après des études d’Histoire de l’Art à Turin, elle travaille comme acheteuse dans la Mode, et suis en parallèle des cours de création de bijoux à Milan. Elle perfectionnera son savoir faire dans un atelier de haute bijouterie à Valenza (ville très important pour l’orfèvrerie) puis en 2013, montera son propre atelier, un lieu à elle, où ses créations voient le jour.

Son univers mise sur la féminité, l’élégance et l’unicité.

Sa marque de fabrique est un mélange d’éléments du passé combinés avec des lignes modernes qui donnent à ses accessoires une personnalité et un raffinement naturel.

Pour créer ses pièces uniques qui expriment son imagination, elle s’efforce d’être le plus authentique possible, elle choisit personnellement les pierres et leur positionnement sur chaque pièce. Toute sa collection en argent 925, plaqué or rose ou jaune est faite à la main par ses habiles orfèvres italiens dans son atelier en Italie avec une attention particulière portée aux détails. Les émaux et les métaux se mélangent et se combinent harmonieusement sur des lignes chic et minimalistes.

Ludovica conçoit ses bagues, bracelets, boucles d’oreilles et colliers en tant que pièces uniques personnalisables pour une clientèle à la recherche du détail et de l’originalité. Pour chaque collection, elle fait évoluer son  univers qui devient de plus en plus délicat.

Aujourd’hui, entre Turin et Paris, elle continue de créer et dessiner tout en recherchant les points de vente les plus adéquats. Un parcours qui la mène de la Fashion Week milanaise aux salons spécialisés .

De jolis basiques faciles à mixer ni trop mode, ni trop simple, qui se marient parfaitement avec des looks intemporels et que nous vous conseillons de porter en accumulation.

Lien ICI

GENTLE MOSTER

Une collection de lunettes hypnotiques et architecturales.

Gentle Monster, la marque de lunettes coréenne originale débarque aux Galeries Lafayette à Paris.

Fondée en 2011 à Séoul, par Hankook Kim, Gentle Monster secoue le secteur de la lunetterie. Ses montures hautement expérimentales sont garanties pour attirer l’attention. C’est l’une des marques les plus en vogue en Asie.

Résolument avant-gardiste, Gentle Monster bouscule les standards et s’impose . Sa devise est  « Innovative Experiment ». On retrouve l’attrait des lunettes mode extravagantes , ainsi que le charme de modèles rétros, ultra glamour et ultra colorés avec des formes principalement rondes ou vintage.

Les collections puisent leurs inspirations des domaines de l’urbanisme, de la photo, de l’art et de la philosophie. Les montures faites de matériaux peu conventionnels,touchent à la fine pointe des technologies contemporaines dont le titane et l’acétate lustrés et les mélanges de céramique et de métal monel, rehaussent l’aspect des lunettes à lentilles saturées.

Ces montures culottées  n’hésitent pas à jouer sur une grande palette de couleurs, de matériaux, de formes et de style. La collection est vaste et bien étoffée avec un vrai choix de modèles et de matières. Résultat, des lunettes qui ont déjà su séduire le gratin d’ Hollywood et de nombreux créateurs.

Ce qui différencie Gentle Monster des autres marques de lunettes de vue, c’est sa stratégie de vente créative. La marque est connue pour son approche novatrice de la conception de ses magasins. Leurs points de vente  sont vraiment quelque chose à voir. Ressemblant plus à une galerie d’art qu’à un magasin de lunettes, on y trouve des extraterrestres qui exercent leur talent au son du gong sacré, sonnant toutes les 3 minutes et différentes formes de créatures cinétiques imaginées pour la marque.

En avril 2018, cette société possèdait 41 magasins en Corée, aux États-Unis, à Singapour et en Chine et prevoie un important plan d’expansion européen. En juillet 2018, le magasin de Londres est le premier à ouvrir ses portes en Europe. Un endroit complètement fou qui comporte plusieurs salles au design très différent. Depuis début février, un corner a été implanté aux Galeries Lafayette avant l’ouverture d’une boutique à Paris.

L’audace de Gentle Monster révolutionne les standards par son élan créatif et s’impose comme la nouvelle marque de lunettes novatrices.On adore le travail sur les détails des montures, la qualité des matériaux et surtout le design de ces lunettes qui plaira à ceux et celles qui recherchent un look non-conformistes et des lunettes de qualités.

Lien Ici

NUTS AND BOLTS

Des boots à relooker à l’infini…

Sophie Dupuy a monté sa première marque en 2006 : « Les Fées de Bengale ». Une marque avant gardiste écolo-trendy de prêt à porter féminin qui a rapidement fait parler d’elle et que Sophie revendra après quelques années au groupe Vivarté.

Camille Boulanger est une avocate française expatriée à Londres. En 2010, elle rejoint et développe  une marque de vêtements pour enfants chic et arty  « Juliet and the Band » principalement distribuée à Londres et en Asie.

Après la naissance de ses deux enfants, Sophie a toujours le goût d’entreprendre et l’envie de créer… Son rêve : une boots intemporelle que l’on pourrait agrémenter de différents accessoires. C’est avec Camille son amie de longue date, qu’elle décide de se lancer dans ce nouveau challenge en 2017 et de créer NUTS and BOLTS (boulons et écrous 🙂 )

NUTS & BOLTS Paris, c’est la boots que l’on habille grâce à ses trentes accessoires exclusifs, amovibles et interchangeables qui s’adaptent à la saison, à notre tenue ou notre mood !

Sophie et Camille se sont données pour mission d’offrir la possibilité de relooker sa boots à l’infini. Une alternative au mode de consommation effréné grâce à leur collection d’accessoires qui sera étoffée chaque saison par des nouveautés afin de ne jamais se lasser.

Les boots sont confectionnées au Portugal dans la tradition et la maîtrise d’un savoir faire artisanal dans de beaux cuirs italiens au tannage végétal, dans des peaux suédées ou de luxueuses peaux de python véritable en provenance d’Asie. Elles accordent une grande importance aux détails comme par exemple : une semelle de sneakers amovible pour soigner le confort. La collection d’accessoires est en cuir ou 100% faits main dans un petit atelier de broderie du nord de l’Inde. Chaque accessoire a été conçu sur mesure pour venir parer l’avant et/ou l’arrière de la chaussure. Leur système breveté et déposé de boulons design dorés à l’or fin et d’une mousse intérieure rétractable Made in France permet d’avoir la liberté de métamorphoser sa boots ou pas. Les combinaisons sont multiples.

Avec leur look de Santiag, ces modèles de boots se démarquent. Elles se montrent plus discrètes, avec un bout arrondi et un talon moins biseauté. Elles peuvent mélanger le tissu et le cuir,  jouer sur des motifs constitués de clous… Elles gardent leur esprit Far West tout en offrant un look plus citadin que l’on peut associer avec tout.

Ce sont des chaussures à avoir tout au long de l’année dans son dressing. Avec la tendance western qui frappe le monde de la mode de plein fouet (surtout en blancs), elles peuvent même s’enfiler au plus chaud de l’été.

Notre petite exclu : on vous présente en avant première la nouveauté python naturel disponible d’ici 15 jours.

Alors, en véritable Shérif de la Mode, on sort son lasso pour capturer La Tendance Shoes de la saison et bonjour La Cowgirl Urbaine, droite dans ses bottes avec un look Wild West à faire rougir Clint !

Lien ici

Le ++: le bracelet signature, doré à l’or fin pratique pour dévisser les boulons de la boots.

STEP A BOARD

Un nouveau concept d’utilisation du parfum.

Tout a commencé en 2016, à Parme, où deux jeunes de nationalités et de cultures différentes se rencontrent lors d’un cours professionnel consacré au monde magique de la parfumerie. Leur sensibilité les rapproche dans une amitié fondée sur le respect mutuel .

Georgiana Mocanu a fait ses études en langues étrangères et littérature en Italie puis les poursuit en France où elle découvre la culture olfactive raffinée et traditionnelle. De retour en Italie, elle continuera en relation internationale où elle dédie le thème de son master au langage et terminologie de la parfumerie. Elle entre en contact et travaillera pendant deux ans avec de célèbres maisons françaises où elle approfondira avec passion ses connaissances sur la mode et le parfum tout en suivant des cours de parfumerie.

Daniele Morando né à Turin, cultive d’innombrables intérêts dans divers domaines tels que l’art, la littérature française, la sociologie et la science. Sa passion pour les parfums est née par hasard dans un laboratoire de chimie  où il découvre les techniques d’extraction. Il poursuit des études en biologie, et s’incrit à la même formation que Georgiana. Il la soutiendra  constamment dans le développement de son travail.

Tous deux travaillent ensemble et observent de près les différents métiers de la parfumerie et c’est grâce à cet important apport en formation que Georgiana et Daniel décident de donner vie à leur projet. Ils créent une star- up autour d’un univers qui leur ressemble en imaginant un nouveau geste contemporain autour du parfum.

Ils s’appuient sur les meilleurs professionnels pour concevoir leur concept non conventionnel, caractérisé par l’originalité de l’emballage et la qualité des matières premières utilisées. C’est ainsi qu’est né en 2017, Step Aboard (une invitation à monter à bord) inspiré par la ville Milanaise, l’art et la culture urbaine, à vaporiser à la fois sur les vêtements, la peau et les cheveux, pour s’immerger totalement dans un nuage de senteurs.

Une collection de 5 fragrances, à l’âme métropolitaine, conçue à Grasse, qui reflète cinq stations de métro imaginaires pour traverser et sentir la capitale Milanaise, contenue dans un emballage totalement unique et innovant dans l’univers de la parfumerie.

Premier arrêt :

3D SUL DUOMO : des notes olfactives de bergamote mélangées au romarin.  Des bois de poivre noir et d’ambre et des notes métalliques.

Deuxième arrêt :

BOSCO SOSPESO : Le parfum  du thym, de l’absinthe, des feuilles de tomate et du patchouli.

MILANO CENTRALE : on hume le café, la cannelle, le cumin , la cardamome et la gourmande fève de Tonka.

CUOIO DI THAON : des notes  d’iris,  de graines d’orange douce, de rhum, de carotte et de daim.

MENTA SUI NAVIGLI : un bouquet fruité de framboises, de groseilles et de pastèque associé à des feuilles de menthe.

Des fragrances signés par des nez français renommés de la parfumerie de niche : Bertrand Duchaufour et son élève Morgane Collinot. 

Accompagnés de consultants experts, les deux jeunes fondateurs de la marque utilisent un procédé innovant de sac sur valve contenant les essences, placé à l’intérieur de la canette remplie d’air comprimé fabriqué au nord de l’Italie (le jus ne sera donc jamais en contact avec le métal). Un nouveau geste contemporain, grâce à la livraison continue à 360 °, qui permet d’être généreux sur tout le corps, de la tête aux pieds.

La jeune ligne, en plein développement, est actuellement distribuée en Italie, en Allemagne, en Hollande, en Espagne et à Paris aux Galeries Lafayette lors d’un pop- up store où ils nous ont présenté une version customisée peinte à la main par TOSHY, un artiste hollandais en édition limitée.

Une marque audacieuse qui nous propose des émotions olfactives dans un packaging moderne : cette bombe aérosol joue sur un graphisme dynamique qui se détache de la parfumerie traditionnelle. Un véritable changement de cap dans la conception de la parfumerie de niche. Intuitive et ludique, cette nouvelle façon de concevoir le parfum nous fait atteindre des destinations olfactives encore inexplorées.

Laissons nous transporter vers ces destinations surprenantes pour un prix très raisonnable de 55 euros.

STEP A BOARD   !!!!!!!!

GACHON POTHIER

Une jolie boutique de bijoux uniques et de décoration tendance bohème…

C’est une histoire qui débute par une rencontre. Florence Binchet est responsable qualité pour une maison de décoration et Alexandrine Soudry est décoratrice au Maroc. Elles ont été présentées grâce à un ami commun et tout de suite, leur même sensibilité pour  les matières, les couleurs, les objets venus d’ailleurs et leur goût pour le détail, les rapprochent et leur donnent l’envie de créer un projet autour d’un univers qui leur ressemble :  Gachon Pothier (en hommage à leurs grands parents respectifs).

Une première ligne déco est lancée en 2011 avec du linge de maison fabriqué en France et des tapis anciens en provenance de Turquie. Elles présentent par la suite un bracelet multi-tour qu’elles réalisent à la main en toute petite série comme un « gri gri » que l’on rapporte de voyage (qui restera la ligne directrice de leurs futures collections). Ce « gri gri » repéré par Maje, entrainera une collab avec une collection capsule de bijoux pour la marque. Un Buzz Mode !!!

En 2013, elles ouvrent leur première boutique éphémère et étoffent la collection de bijoux tout en continuant le linge de maison. En janvier 2014, elles prennent définitivement leur quartier à Paris dans le Marais et la création de bijoux prend le pas sur la déco.

Le concept : des collections de bijoux ethniques créées de façon empirique  entièrement montées à la main.

Leur ADN : des compositions de pierres semis précieuses multicolores et de breloques mélangées avec des cordons tissés à la main.

Chaque bijou est un mixte de pierres provenant de fournisseurs français, indiens, ou thaïlandais et de breloques anciennes que Florence et Alexandrine chinent constamment. Tout est détourné pour créer des pièces uniques et personnelles où la couleur domine pour un rendu ethnique semi sophistiqué où chaque couleur, fil, perle, et détail ont été choisis et voulus.

Dans leur boutique, tout est beau !! Florence & Alexandrine nous accueillent avec leur sourire et leur gentillesse tout en continuant de créer sur la grande table atelier au centre de la boutique, devant nous, des bijoux qui nous plaisent : du long sautoir perlé au bracelet à s’enrouler au poignet…. D’inspiration nomade, leur univers continu de réunir des pièces uniques  :  des énormes coussins posés de ça et là, des tapis kilim magnifiques au sol, de la vaisselle céramique aux teintes incroyables… Une ambiance dépaysante règne dans cette boutique. A mi-chemin entre tradition et modernité, toutes leurs sélections et créations ont une histoire à raconter pour cultiver un art de vie bohème et notre singularité .

Un véritable coup de foudre…

Une adresse à découvrir sans plus tarder !!!

DORA LARSEN

La lingerie trendy aux combinaisons de couleurs atypiques !

Dora Larsen est une jeune marque Londonienne, créée par Georgia Larsen. Immergée dans l’univers du design avec un père artiste surréaliste, elle développe très tôt une fascination pour la couleur et l’esthétique. Ancienne mannequin/ blogueuse mode, elle débute sa carrière en tant que responsable des achats de lingerie pour Topshop entre 2010 et 2015 et imagine pour la marque quelques modèles de lingerie colorés. Amoureuse de ce produit, elle décide de se lancer et de créer sa propre marque en 2016 à Peckham, dans son appartement.

Dora Larsen veut se démarquer et prendre des risques sur ce marché, en pensant le sous-vêtement comme un vêtement d’extérieur. Dora vise à trouver une alliance heureuse entre sexy et moderne. En s’inspirant principalement de la couleur, elle crée une ligne de lingerie flatteuse et confortable qui convient à toutes avec un large choix de formes et de tailles (y compris E et F). L’esthétisme acidulé et ajustement parfait sont les codes de cette marque pour une silhouette sublimée et rayonnante.

Georgia puise son inspiration en collectant des petits morceaux de tissu et des découpes de couleurs pantone qu’elle aime, puis crée des combinaisons entre eux. La production est réalisée dans une usine de grande réputation dans la région du guangdong en Chine, qui produit également pour un certain nombre d’autres marques de lingerie haut de gamme avec un travail de précision. Elle utilise pour toutes ses collections du tulle et de la dentelle en nylon et élasthanne pour un confort idéal combinés à des détails uniques comme par exemple un large élastique que l’on retrouve sur tous ses ensembles. Le confort et la coupe sont très importants pour elle. Georgia est aussi très attachée aux normes éthiques et applique des pratiques commerciales responsables au sein de sa chaîne d’approvisionnement.

Les pièces sont sexy, détonantes, douces ou sensuelles pour que l’on ne voit que nous… Quelle que soit la forme que vous souhaitez, elle nous est proposée…

Dans un monde de lingerie saturé de nude et de noir, la couleur peut être apaisante, amusante, rebelle ou exaltante ! Les combinaisons originales de couleurs nous apportent une touche de fraicheur . Tout l’art de cette marque réside dans la manière dont ces nuances sont combinées.

Une lingerie si jolie qu’il serait dommage de la cacher…

Lien Ici

THE NOBODIES

Un nouvel électron libre…

Pixie Martin (déjà son prénom, on adore …), qui n’est autre que la fille de la créatrice CORINE MOREAU de la marque LA DOVITCH (dont on vous a déjà  parlé l’année dernière) a toujours été fascinée et a baigné dans l’univers de la mode depuis son enfance. Après des études de stylisme au studio Berçot Paris, elle est engagée par le magazine « NUMÉRO » en tant qu’assistante styliste et propose son image à différents créateurs pour leur campagne visuelle. Lors de ses nombreux voyages à Londres, Munich ou Amérique du sud, Pixie aime chiner des pièces vintages pour cultiver sa singularité. Sa sensibilité pour les couleurs, son goût pour les détails et sa recherche permanente d’équilibre entre le brut et son sens inné d’authenticité originale lui donne l’envie de monter sa propre marque en réactualisant toutes ses trouvailles.

Au printemps 2018, elle se lance et sa marque  » The Nobodies  » (en référence au titre d’une chanson qu’elle adore) voit le jour. Elle développe une petite collection Printemps/Eté de 20 pièces qu’elle présente au salon du Who’s Next (salon international du prêt à porter) en septembre dernier et ça plait …! Un équilibre entre passé et présent, rare et facile à vivre, ses créations ont une histoire à raconter… Son concept : un style »DARK HIPPY », sorti tout droit des années Rock/ Woodstock qui nous propose un détonnant mélange pour paraitre unique.

Pixie assure tout : le stylisme de ses modèles, fait réaliser les patrons, prototypes et la fabrication dans de petits ateliers parisiens. Il est important pour elle de proposer des vêtements bien confectionnés, agréables à porter dans des tissus viscoses ou soies pour une production 100% « made in France ». 

Elle nous propose aussi des modèles en jeans 100% recyclés peints ou brodés à la façon « cross stitch » qu’elle agrémente de bandanas originaux  des années 80 sur certaines pièces .

Sa première collection sera disponible fin Janvier uniquement sur son site actuellement en construction. Elle a fait le choix d’une production en direct  en quantité limitée pour nous proposer les prix les plus justes et tous les 15 jours, des nouveautés nous seront proposées.

Le résultat de cette créativité sont des modèles originaux qui se mélangent harmonieusement bien. Cette première collection, conçue pour se démarquer, donne vie à un style dynamique et assume une sensualité glamour / vintage qui s’avère très rafraîchissante.

On adore…on a hâte…à suivre…

Lien Ici

LE FUNAMBULE

Les accessoires vintages ont le vent en poupe…!

Après des années dans la commercialisation de joailleries haut de gamme où   Marie Mosseri développe des collections de bijoux sur mesure pour les particuliers, cette autodidacte écrit son histoire jour après jour et se dit « Funambule » pour évoluer sur le fil de sa vie sans trébucher tout en se jouant des difficultés.

Ayant toujours eu le goût des jolies choses, elle aime chiner et rassemble une collection de perles rares de sacs à main anciens en cuirs exotiques… Après avoir restauré et customisé un premier sac pour elle par une artiste peintre Nathalie Benaim, elle se fait très vite repérer et régulièrement accoster … Au vue de l’enthousiaste général et toujours à la recherche de nouvelles expériences, de plaisir, d’exotisme et d’évasion, elle a l’envie d’étendre son horizon.

Nathalie Benaim dessine depuis son plus jeune âge, travaille dans la pub en tant que graphiste, puis décide de se consacrer entièrement à sa peinture. Elle expose chez des indépendants et participe à de multiples manifestations.

Début avril 2018, ces deux personnalités se lancent ensemble dans cette nouvelle aventure afin de nous proposer le sac à main vintage de nos rêves.

Marie déniche les sacs aux puces et sur internet. Avec l’aide d’artisans maroquiniers, elle restaure les anses et redore les parties métalliques. Elle fait ajouter des boucles supplémentaires afin de nous proposer un sac à multiples facettes.

On a le choix de le porter à la main ou en « cross body ». Marie nous offre  deux bandoulières interchangeables : une chaine et une sangle en toile tissée réglable colorée aux choix parmi de nombreuses propositions de rubans.

Ils peuvent être ensuite customisés à votre envie par Nathalie qui les peint à la main minutieusement avec amour pour en faire un produit  unique, exclusif et rare parfaitement en phase avec son temps. Prévoir une à deux semaines pour la confection d’un sac.

Aujourd’hui, elles distribuent via instagram et les prix varient en fonction des choix que l’on fait : de 280 à 430 euros (un prix intéressant pour une pièce unique).

Le vintage fait de plus en plus d’adeptes et le sac est l’accessoire par excellence ! On apprécie la qualité des anciennes fabrications et depuis que l’on a arrêté d’assortir la couleur de ses chaussures à son sac, tout est plus facile. On peut inventer son style, s’amuser, oser, pour ne ressembler qu’à nous-même et insuffler une bonne dose de chic à notre silhouette. Ces sacs racontent une histoire : La leur et La vôtre.

Il ne vous reste plus qu’à faire votre choix et l’affaire est dans le sac….!

Lien Ici